topic

Sainte Marguerite

Collorec
Sainte Marguerite, Collorec
Sainte Marguerite
Datation
XVIe siècle

Selon la légende, sainte Marguerite avalée par un dragon, tue la bête par un signe de croix et en sort indemne. Cette action est considérée comme une seconde naissance de la sainte, d'où son statut de protectrice des femmes en couches et la grande dévotion dont elle est l'objet en Bretagne jusqu'au milieu du XXe siècle. Les femmes qui craignent d'être stériles viennent aussi prier Marguerite. À Collorec, elles font trois tours de la chapelle avant ou après le coucher du soleil, entrecoupés de prières devant la statue. Le jour du pardon, les porteuses de reliques de sainte Marguerite sont des femmes ayant accouché dans l'année. Il existait autrefois dans la chapelle une autre statue de la martyre, qui la présentait enceinte bien qu'elle fût vierge. Saint Yves et saint Laurent sont peints sur les volets de la niche, ajoutée au début du XXe siècle.