topic

Poteries

Tremblay-en-France
Poteries, Tremblay-en-France
Poteries

Ces trois formes céramiques, issues de fouilles effectuées en 1997-1998, renvoient à trois fonctions différentes. Les deux pots globulaires presque entièrement noircis (à l'extrême droite et à l'extrême gauche) sont des oules du XIe siècle. L'oule est un récipient qui peut avoir eu plusieurs usages : cuisson des aliments à la manière d'une marmite, et c'est alors le contact direct avec le foyer qui laisse les traces noires, conservation des denrées, pour laquelle l'obturation du pot est facilitée par la forme du bord. Les deux pots globulaires à pâte claire, à bec tubulaire rapporté et à anse plate (au centre), sont des cruches qui datent également du XIe siècle. Cette forme apparaît à l'époque carolingienne, en même temps que se développent les décors peints. La production de ce type de cruches à bec verseur rapporté s'arrête vers le XIIIe siècle au profit de cruches à bec verseur modelé. Ces pots sont destinés au stockage à court terme avant consommation des liquides et à leur transport. La troisième forme représentée est un pichet à anse plate du XIIIe siècle (à droite). C'est la poterie de table par excellence. Le pichet apparaît au XIIe siècle, se généralise puis évolue vers une forme plus élancée qui est l'ancêtre de la pinte. Sa morphologie fine et haute est très caractéristique. Le bas Moyen Âge voit également apparaître des tasses et des gobelets en céramique pour le service de table. La vaisselle de terre peut cohabiter avec une vaisselle de verre et de métal.