topic
Saint-Quay-Portrieux
Superficie
387
Population
3379
Date du recensement
1990
Nom des habitants
les Quinocéens
Histoire de la commune de Saint-Quay-Portrieux

de saint Ke, surnommé « Coledoc », chéri.

L'occupation du site de Saint-Quay-Portrieux remonte à l'époque néolithique, comme l'existence des dolmens de Kertugal le prouve. Par ailleurs, un établissement gallo-romain est signalé dans l'anse de la fontaine Saint-Quay. La première mention relative à Saint-Quay-Portrieux apparaît dans une charte de 1181, où il est question de l'église Saint-Coledoc. Un siècle plus tard, la paroisse de Saint-Ke-Quoledoc est attestée, la graphie se stabilisant en Saint-Quay au XVIIe siècle. Sous l'Ancien Régime, cette paroisse fait figure d'enclave du diocèse de Dol au sein de celui de Saint-Brieuc. Une partie du Portrieux, à Étables, est annexée à Saint-Quay en 1849 et le nom du port lui est adjoint en 1875. Le Portrieux, qui envoie dès 1612 des navires à la pêche à la morue à Terre-Neuve, poursuit cette activité de grande pêche jusqu'à la fin du XIXe siècle. Les campagnes de pêche durent six mois. Saint-Quay-Portrieux devient l'une des premières stations balnéaires du département, dès juillet 1841. C'est à partir de 1850 environ que la pêche s'effectue désormais de préférence dans les eaux islandaises.