topic
Fontainebleau
Population
15 411 hab.
Date du recensement
2009
Superficie
17 205 ha
Nom des habitants
les Bellifontains, les Bellifontaines
Histoire de la commune de Fontainebleau

Le nom de Fontainebleau provient soit de la fontaine Belle-Eau et de sa source, toutes deux situées dans le jardin anglais, soit du nom du sieur Bliaut, qui aurait été propriétaire au Moyen Âge du terrain où se trouve la fontaine.

La ville de Fontainebleau, tant du point de vue historique que géographique, est indissociable de sa forêt et de son château.

Les abris ornés de la forêt attestent la présence de l'homme dès l'époque préhistorique. Lorsque Philippe Le Bel naît en 1268 dans le donjon du palais, Fontainebleau est encore un marais. C'est celui-ci qui attire les Valois et les Bourbons, grands amateurs de chasse. La ville se développe progressivement aux abords du château, sans véritable plan urbanistique, par la construction d'hôtels pour les courtisans dès le XVIe siècle.

Ces hôtels sont repoussés, au fur et à mesure de l'achat de ceux les plus proches du palais, par le Domaine royal, pour loger les services administratifs. Le grès, matériau typique des constructions bellifontaines, qui sert à l'édification de ces hôtels, provient de la forêt, où les carriers utilisent, comme abris, les nombreuses grottes taillées naturellement dans la roche ou aménagées par leurs soins. La ville et son palais ont relativement peu souffert de la Révolution.

Sous la Restauration, Fontainebleau devient une ville touristique, attirant les peintres romantiques, amateurs de paysage. L'arrivée du chemin de fer sous la IIe République accentue ce phénomène.

En 1871, l'implantation de l'école d'application du génie et de l'artillerie, rapatriée de Metz, fait de Fontainebleau une ville de garnison. La présence de nombreux officiers et de leurs familles entraîne la construction de nouvelles casernes, de bâtiments administratifs, de collèges, de l'hôtel des postes, ainsi que l'agrandissement de l'hôtel de ville et du théâtre. Fontainebleau devient aussi la résidence d'été des présidents de la République. Le président Sadi Carnot en est l'hôte le plus assidu et un monument à sa mémoire, fondu par les Allemands durant la Seconde Guerre mondiale, a longtemps marqué son attachement à cette ville.

Au XXe siècle, Fontainebleau acquiert une renommée internationale avec l'établissement, après la guerre de 1914, des écoles d'art américaines au palais, et après la guerre de 1939-1945, par l'installation de services de l'OTAN (SHAPE) qui entraîne la construction de nouveaux logements et l'agrandissement du lycée Carnot. À la fin du XXe siècle, les activités militaires cessent à Fontainebleau.