Topic

Fontainebleau


Histoire de la commune de Fontainebleau

Le nom de Fontainebleau provient soit de la fontaine Belle-Eau et de sa source, toutes deux situées dans le jardin anglais, soit du nom du sieur Bliaut, qui aurait été propriétaire au Moyen Âge du terrain où se trouve la fontaine.

La ville de Fontainebleau, tant du point de vue historique que géographique, est indissociable de sa forêt et de son château.

Les abris ornés de la forêt attestent la présence de l'homme dès l'époque préhistorique. Lorsque Philippe Le Bel naît en 1268 dans le donjon du palais, Fontainebleau est encore un marais. C'est celui-ci qui attire les Valois et les Bourbons, grands amateurs de chasse. La ville se développe progressivement aux abords du château, sans véritable plan urbanistique, par la construction d'hôtels pour les courtisans dès le XVIe siècle.

Ces hôtels sont repoussés, au fur et à mesure de l'achat de ceux les plus proches du palais, par le Domaine royal, pour loger les services administratifs. Le grès, matériau typique des constructions bellifontaines, qui sert à l'édification de ces hôtels, provient de la forêt, où les carriers utilisent, comme abris, les nombreuses grottes taillées naturellement dans la roche ou aménagées par leurs soins. La ville et son palais ont relativement peu souffert de la Révolution.

Sous la Restauration, Fontainebleau devient une ville touristique, attirant les peintres romantiques, amateurs de paysage. L'arrivée du chemin de fer sous la IIe République accentue ce phénomène.

En 1871, l'implantation de l'école d'application du génie et de l'artillerie, rapatriée de Metz, fait de Fontainebleau une ville de garnison. La présence de nombreux officiers et de leurs familles entraîne la construction de nouvelles casernes, de bâtiments administratifs, de collèges, de l'hôtel des postes, ainsi que l'agrandissement de l'hôtel de ville et du théâtre. Fontainebleau devient aussi la résidence d'été des présidents de la République. Le président Sadi Carnot en est l'hôte le plus assidu et un monument à sa mémoire, fondu par les Allemands durant la Seconde Guerre mondiale, a longtemps marqué son attachement à cette ville.

Au XXe siècle, Fontainebleau acquiert une renommée internationale avec l'établissement, après la guerre de 1914, des écoles d'art américaines au palais, et après la guerre de 1939-1945, par l'installation de services de l'OTAN (SHAPE) qui entraîne la construction de nouveaux logements et l'agrandissement du lycée Carnot. À la fin du XXe siècle, les activités militaires cessent à Fontainebleau.

Visiter Fontainebleau et ses 105 éléments de patrimoine

105 éléments de patrimoine Afficher / masquer les éléments de patrimoine

Château de Fontainebleau , Fontainebleau

Château de Fontainebleau, Fontainebleau



Le château de Fontainebleau est construit dès 1528 par le roi François Ier sur l'emplacement d'un château fort.



Cour du Cheval Blanc , Fontainebleau

Cour du Cheval Blanc, Fontainebleau



Cette cour, ouverte à l'Ouest par une grille, depuis le premier Empire, est, à l'origine, une basse-cour fermée, destinée à loger les membres de la...



Escalier du fer à cheval , Fontainebleau

Escalier du fer à cheval, Fontainebleau



L'escalier en fer à cheval, situé au centre de l'aile orientale de la cour du Cheval blanc, est venu prendre la place d'un premier escalier de...



Porte du Baptistère ou Porte Dauphine , Fontainebleau

Porte du Baptistère ou Porte Dauphine, Fontainebleau



Nommée en souvenir du baptême de Louis XIII le 14 septembre 1606, la porte Dauphine est installée sous Henri IV, à l'est de la cour ovale. Sa base...



Aile de la Belle Cheminée , Fontainebleau

Aile de la Belle Cheminée, Fontainebleau



Situé à l'est de la cour de la Fontaine, ce bâtiment est conçu par Primatice qui le dote d'un escalier à deux rampes droites divergentes. Encadrée...



Donjon , Fontainebleau

Donjon, Fontainebleau



Le donjon dit « de Saint Louis » est le corps de bâtiment le plus ancien du château. Il existe sûrement lorsque Fontainebleau est cité pour la...



Porte Dorée , Fontainebleau

Porte Dorée, Fontainebleau



La porte dorée est, au XVIe siècle, la principale entrée du château. Elle fait partie de la toute première campagne de travaux ordonnés...



Jeu de paume , Fontainebleau

Jeu de paume, Fontainebleau



Construit sous Henri IV, en même temps qu'un autre jeu découvert, le jeu de paume est reconstruit en 1732, après qu'un incendie le ravage en 1702....



Porte égyptienne , Fontainebleau

Porte égyptienne, Fontainebleau



À l'origine, cette porte permettait d'accéder au cabinet des armes que François Ier avait installé au premier étage du pavillon des armes....



Cour des Offices dite cour Henri IV , Fontainebleau

Cour des Offices dite cour Henri IV, Fontainebleau



La cour des Offices, bâtie de 1606 à 1609, est située à l'est du château, face à la porte du Baptistère. Entourée sur trois côtés d'ailes basses en...



Décor du Salon du Conseil , Fontainebleau

Décor du Salon du Conseil, Fontainebleau



Devenue cabinet du Conseil en 1737, cette pièce reçoit un nouveau décor en 1751-1753 : François Boucher peint les tableaux des caissons du plafond,...



Lit de l'Impératrice , Fontainebleau

Lit de l'Impératrice, Fontainebleau



Ce lit d'apparat avec impériale est réalisé en 1787, sous la direction de Jean Hauré, pour la reine Marie-Antoinette, qui ne l'utilisera jamais....





haut de page
Intercommunalité