topic

Palais du Rhin

Strasbourg
Palais du Rhin, Strasbourg
Palais du Rhin
Matériaux
grès jaune et pierre de taille
Créateurs
architecte : Hermann Eggert
Classement
Classé MH : 1993
Datation
1883 - 1888

Le palais du Rhin à Strasbourg est le symbole de l’Alsace annexée à l’Empire allemand. Il est destiné à accueillir l’empereur lors de ses séjours à Strasbourg.

Au cœur de la nouvelle ville édifiée après 1871, il incarne la réalité du nouveau pouvoir, et constitue un véritable programme politique illustré par son style comme par sa décoration extérieure et intérieure. Il est réalisé sous le contrôle du Reichstag et du gouvernement impérial par l’architecte prussien Hermann Eggert, qui supervise aussi une grande partie de l’urbanisme du nouveau Strasbourg, et y édifie de nombreux autres bâtiments publics.

Avec sa haute coupole, son fronton et ses façades à bossage, il s’inspire librement de la Renaissance italienne, mais sa décoration luxuriante lui confère une certaine lourdeur, souvent raillée par ses contemporains. À l’arrière, le palais s’ouvre sur un parc, cerné par une grille en fer forgé dont les feuillages révèlent le profil de l’empereur Guillaume II. Celui-ci fait plusieurs séjours au palais entre 1888 et 1918 ; après cette époque, le Palais impérial, rebaptisé palais du Rhin, abrite différents services administratifs, dont la Commission centrale de navigation rhénane, qui y voisine aujourd’hui avec la direction régionale des Affaires culturelles.

S’il est excessif de le considérer comme un monument majeur de l’architecture strasbourgeoise, il reste le témoin de l’histoire de la région entre 1871 et 1918, et un exemple d’éclectisme architectural. Dominant la place de la République, il ferme la perspective de l’avenue de la Liberté et constitue le lointain vis-à-vis du Palais universitaire : il s’inscrit ainsi dans un urbanisme de prestige qui, au-delà des bâtiments eux-mêmes, confère au nouveau Strasbourg du tournant du siècle une large part de son originalité.