Topic

Menhir, Brignogan

Thématique : Patrimoine religieux

Ce menhir est édifié par des cultivateurs et éleveurs, entre 6 000 et 2 500 ans av. J.-C. Il présente la particularité de ne pas être enterré, mais simplement posé sur le sol, sur sa large base triangulaire. Une petite croix gravée sur sa face et une seconde, s'élevant à son extrémité, témoignent de sa christianisation au haut Moyen Âge. Son surnom men marz, pierre du miracle, rappelle que, selon la légende, saint Paul-Aurélien, premier évêque de Léon, serait venu à cet endroit, accompagné de sa sœur. Il aurait alors imposé cette limite à la montée des eaux, et sa sœur l'aurait marquée par cette pierre. Une encoche est visible à mi-hauteur du menhir, et autrefois les jeunes filles y lançaient des petits cailloux. S'ils restaient dans l'entaille, c'était signe qu'elles se marieraient dans l'année. (Cl. M. H. 1889)

Commune