topic

Intérieur

Plougonvelin
Intérieur, Plougonvelin
Intérieur
Datation
XIIe siècle - XVe siècle

Cet édifice, globalement gothique, laisse voir des vestiges de reconstructions successives, avec des murs du XIIe siècle, des colonnes du XIIIe siècle dans le chœur, des arcades trapues, transition entre roman et gothique. Selon la tradition, le monastère aurait été fondé par saint Tanguy. Celui-ci aurait reçu ce nom de saint Paul-Aurélien, à qui il était venu demander pénitence pour le meurtre de sa propre sœur, sainte Haude. À la suite du miracle de marins sauvés du naufrage grâce aux reliques de saint Matthieu qu'ils transportaient, saint Tanguy aurait fait construire un monastère, dédié à l'apôtre, sur les terres que lui a cédées son père à Pen-ar-Bed, le bout du monde. Cependant, rien n'est venu confirmer cette tradition. À partir du XIe siècle, les moines bénédictins ont assuré sept fois par jour la prière liturgique dans l'abbatiale édifiée grâce aux libéralités des comtes de Léon. L'abbaye, vide depuis la Révolution, se remplit une fois par an le premier dimanche d'août, où une solennité lui redonne vie.