Topic

Hôtel-Dieu, Pont-L'Abbé

Thématique : Patrimoine de la santé

Le premier bâtiment ayant servi d'hôpital à Pont-L'Abbé est sans doute l'hospice des Saints-Jean ? du nom de Jean-Baptiste et de l'apôtre Jean ? fondé par Hervé III Du Pont en 1350. Formant corps avec une aumônerie, ce bâtiment était construit sur des piliers au bord de la rivière. Des religieux y recevaient et soignaient pèlerins, vieillards, orphelins et infirmes. Une première fois transféré dans le quartier de la Levée, il est réinstallé au n° 7 de la rue Meur, actuellement rue Victor-Hugo, à Lambour. En 1729, une délibération de la communauté de la Ville confirme cette fondation, et à la Révolution l'établissement prend le nom d'hospice civil. Pont-L'Abbé ne se dote d'un vrai hôpital qu'en 1860. Il est l'œuvre de la communauté des religieuses hospitalières de Saint-Augustin, transférée de Carhaix-Plouguer et venue s'établir au lieu-dit l'Enclos près de la place du Marc'hallac'h. Cet hôpital porte alors le nom d'hôtel-Dieu de la Sainte-Famille. Durant la guerre de 1870, les religieuses ouvrent une ambulance pour soigner les soldats blessés. Par la suite, l'hôpital s'agrandit et se spécialise dans le traitement des maladies osseuses. Durant ce temps l'hospice, à nouveau transféré, continue à fonctionner, mais il est transformé en maison de retraite, à Pors-Moro, en 1962.

Commune