topic

Grange (charpente)

Yerres
Grange (charpente), Yerres
Grange (charpente)

Recyclée en 1987 en vue d'un usage répondant aux normes muséographiques du moment, cette petite grange bâtie entre les maisons du village ancien rappelle une époque où les distances séparant l'habitation et les lieux de travail étaient réduites par « un bâti ne gaspillant pas l'espace ». Cet édifice, comme les maisons de vigneron du quartier de Normandie, caractérise l'architecture traditionnelle régionale. Les maçonneries sont en meulière, grès et pan de bois. L'appareillage est à fruit, et les volumes les plus importants comportent parfois des chaînes d'angle en grès. Les soubassements sont en chaux grasse et brique ou tuile pilée. Le parement est fait de pierre et d'enduit lisse, composé d'un mortier de plâtre teinté au lait de chaux, généralement ocre jaune, ou, plus rarement, ocre rouge. Les bâtiments annexes, comme celui-ci, comportent des joints beurrés, dits à « pierres vues », au mortier de plâtre. La charpente à deux versants, pour laquelle des bois d'orme, de châtaignier, de chêne ou de peuplier sont utilisés, supporte une couverture de tuiles plates. La porte d'entrée peut être un vantail vitré, la porte charretière comportant deux vantaux égaux. Les menuiseries extérieures, choisies dans la gamme des gris cassés, des gris clairs et moyens, ou dans des tons foncés, s'harmonisent avec l'ensemble.